Archives de l’auteur AOS

ParAOS

Choisir son extincteur

Choisir son extincteur peut s’avérer être un casse-tête devant l’offre du marché, et les informations contradictoires qu’on trouve sur internet.

Les différents extincteurs

La plupart des extincteurs existent soit en pression permanente soit en pression auxiliaire. La pression permanente signifie que l’agent extincteur est déjà sous pression, il suffit donc simplement de dégoupiller l’extincteur pour s’en servir. A contrario, la pression auxiliaire signifie que l’agent extincteur n’est pas sous pression, il faudra donc dégoupiller l’extincteur et faire une action sur la poignée pour le mettre sous pression.

  • Extincteurs à eau pulvérisée avec additif A3F dit « mouillant »

Ils existent en pression permanente ou pression auxiliaire. L’agent extincteur se compose d’eau et d’additif A3F (Agent Formant un Film Flottant). Ces extincteurs agissent par refroidissement grâce aux fines gouttelettes d’eau qui se vaporise en absorbant la chaleur mais aussi par étouffement dû à la formation d’une pellicule isolant le combustible de l’oxygène. Ces extincteurs sont préconisés pour les feu de classe A et B.

Les + : Facilement nettoyable – Utilisable en intérieure.

Les – : Comme tout produit chimique l’additif est irritant et corrosif – L’eau gel donc non stockable en extérieure.

  • Extincteurs poudre ABC dite « polyvalente »

Ils existent en pression permanente ou pression auxiliaire. L’agent extincteur se compose de poudre qui inhibe la flamme et fond à la chaleur pour former un vernis qui isole le foyer de l’oxygène et des gaz inflammables. C’est pourquoi ces extincteurs sont préconisés pour les feux de classe A, B et C.

Les + : Grande portée d’attaque pour les feux très rayonnant – Ne crins pas le gel donc stockable en extérieure.

Les – : Poudre volatile, difficile à nettoyer et réduit la visibilité – Inutilisable en intérieure – De plus la poudre est très irritante pour les yeux et les voies respiratoires

  • Extincteurs poudre D

Ils existent en pression permanente ou pression auxiliaire. L’agent extincteur se compose de poudre qui projeté en couche épaisse sur le métal va former une croute isolante de l’air ambiant. Ces extincteurs sont uniquement utilisables sur les feux de classe D (avide d’oxygène).

Les + : Extinction efficace en volume important.

Les – : Matériel pour milieux professionnels dont la qualité de la poudre est à choisir en fonction des caractéristiques du foyer.

  • Extincteurs CO²

Ils n’existent qu’en pression permanente. L’agent extincteur se compose de dioxyde de carbone qui agit par étouffement du feu en réduisant l’oxygène. Ces extincteurs sont utilisables sur les feux de classe B et les équipements électriques.

Les + : Aucun résidu, ni dégâts et non conducteur de l’électricité.

Les – : Inefficace en extérieure et dans un courant d’air.

  • Extincteurs à eau pulvérisée ABF en gamme « habitation »

Ils existent en pression permanente de 3 litres. L’agent extincteur se compose d’eau et d’additif A3F (Agent Formant un Film Flottant). Ces extincteurs agissent par refroidissement grâce aux fines gouttelettes d’eau qui se vaporise en absorbant la chaleur mais aussi par étouffement dû à la formation d’une pellicule isolant le combustible de l’oxygène. Egalement prévu pour les feux de classe F (graisses, huiles animales et végétales) mais aussi comme tous les extincteurs à eaux sur les tableaux électriques < 1000 volts.

Les + : Facilement préhensible et couvre beaucoup de classe de feux.

Les – : Comme tout produit chimique l’additif est irritant et corrosif

  • Extincteur mousse

ATTENTION, il ne faut pas confondre un extincteur à eau qui fait de la mousse avec un extincteur à mousse. Ce type d’appareille est indisponible pour le grand public en raison de sa grande complexité de mise en œuvre (principe Venturi) et son inefficacité en petit volume.

Pour plus de précision ou si des interrogations subsiste n’hésitez pas à nous laisser un commentaire et nous nous ferons un plaisir de vous répondre.

ParAOS

Les extincteurs d’habitation

Bonne nouvelle ! Les fabricants de matériel incendie ont mis sur le marché des extincteurs d’habitation ! Plus petit, plus maniable et performant. . .

 

L’utilité de l’extincteur d’habitation

Lorsqu’un feu se déclare on peut très vite se sentir démuni. Comment l’aborder sans prendre de risque et surtout sans aggraver la situation ? Effectivement, selon le type de feu qui se déclare, les réflexes ne doivent pas toujours être les mêmes… Par exemple, s’il s’agit d’un feu de friteuse ou d’huile dans une casserole, vouloir l’éteindre avec de l’eau s’avère inefficace mais surtout dangereux car il aggravera la situation. Alors que faire et comment bien s’équiper ?

C’est là où l’extincteur d’habitation peut se révéler utile ! Cet extincteur certifié NF est efficace sur les classes de feu suivante :

  • Classe A : Feu de matériaux solide et braisant (Bois, papier, tissus, certains plastiques comme pvc, etc.).
  • Classe B : Feu de liquides ou de solides liquéfiables, ou « feux gras » (Essence, hydrocarbures, solvants, paraffine, polystyrène, etc.).
  • Classe F : Feu d’huile ou de graisse de cuisson (animale et/ou végétale).
  • Mais aussi les feu d’origine électrique < 1000 volts.

L’atout majeur de cet extincteur est sa polyvalence, vous pouvez l’utiliser sur les départs de feu tant sur votre tableau électrique (si inférieur à 1000 volts) que sur de l’huile enflammé.

L’autre atout c’est sa contenance de 3 litres qui en fait un appareil d’une préhension facile pour un jeune enfant ou une personne un peu frêle. De plus, cet extincteur est sous pression permanente ce qui signifie qu’il suffit d’enlever la goupille et d’appuyer. Il est donc utilisable facilement par toute la famille !

Par ailleurs, certains assureurs peuvent proposer une réduction de votre contrat d’assurance habitation si votre logement en est équipé, n’oubliez pas de garder votre facture d’achat. Il est possible de faire vérifier votre extincteur par un professionnel, sa maintenance est peu coûteuse et peut vous éviter de mauvaise surprise au moment où vous aurez besoin de votre extincteur. Nous vous rappelons également que si la vérification est obligatoire tous les ans pour les professionnels, elle est vivement recommandée pour les particuliers. Cependant, l’assureur, en cas de baisse de vos cotisations, peut vous demander d’effectuer ces vérifications et d’en fournirent les preuves (Bulletin de vérification, facture etc.).

L’extincteur d’habitation en bref

  1. Utile sur les classes de feu A, B et F
  2. Adapté au tableau électrique inférieur à 1000 volts
  3. Léger, il est donc utilisable par toute la famille
  4. Certaines assurances peuvent proposer une réduction de votre contrat d’assurance habitation

Attention, nous tenons quand même à mettre l’accent sur le fait que tout dépend de l’ampleur du feu et du risque qu’il représente ! Parfois seule l’intervention des pompiers est envisageable. L’extincteur n’est utilisable que sur un départ de feu, alors pas de prise de risque inconsidéré.

Nous sommes bien évidemment à votre disposition pour toutes demandes de renseignement complémentaire.

 

Copyright aos 2017 ©

ParAOS

Réalisation du registre d’accessibilité à moindre coût !

Le registre d’accessibilité est une obligation pour les ERP à compter du 30 Septembre 2017, mais il est possible de s’équiper à moindre frais . . .

 

Réalisation du registre

Dans cet article nous vous donnerons toutes les clés de sa réalisation étape par étape, et nous vous fournirons tous les liens utiles pour vous informer et/ou vous procurer vos documents afin de constituer votre registre.

Tout d’abord le choix du support, là c’est une affaire de goût et de possibilité donc c’est à votre convenance, soit de manière dématérialisé soit sur papier.

Si vous choisissez de dématérialiser votre registre vous devrez mettre un moyen d’accès à l’accueil type tablette etc. Si vous optez pour un support papier, munissez-vous d’un classeur qui vous permettra de mettre des intercalaires afin de séparer chacune des sections de votre registre.

Mais attention, garder à l’esprit que votre registre doit être accessible à tous, il vous faut donc penser, lors de sa conception, aux personnes souffrant de déficience moteur, visuelle, auditive et mentale. N’hésitez pas à regarder page 13 du Guide d’aide à la constitution pour les établissements recevant du public pour vous aider dans votre choix de support.

 

Section 1 : La fiche de synthèse

Pour la création de votre fiche de synthèse nous avons trouvés pour vous deux types de support, à vous de choisir lequel vous convient le mieux :

Pour nous, et d’un point de vue totalement subjectif, nous avons choisis de travailler avec la fiche de synthèse du ministère qui dispose de pictogramme et que nous trouvons plus accessible pour les personnes souffrant de déficience mentale, penser à entourer le/les pictogramme(s) concerné(s) par la prestation. Voici un lien vers le tutoriel pour vous aider à remplir votre fiche.

Celui du CNISAM est très simple à remplir, penser juste à y insérer des pictogrammes pour la rendre plus accessible.

Pour bien détailler vos prestations et être sûr de ne rien oublier, penser dès le début au cheminement de vos clients, de l’entrée de votre établissement à la sortie.

 

Section 2 : Explications sur le contenu de la fiche informative

Il s’agit de développer les points qui doivent l’être, et ce, dans le même ordre que celui de la fiche et avec la même numérotation.

  • Détaillé les prestations multiples par exemple pour une piscine celle-ci offre peut-être l’accessibilité à un sauna, ou une boulangerie à peut-être un coin repas etc. c’est ce genre de point qu’il faudra détailler. Et oui, vous devrez faire un peu de rédaction, mais ne vous inquiétez pas c’est très simple et rapide, garder à l’esprit d’aller rapidement à l’essentiel.
  • Données des précisions sur le niveau d’accessibilité, les moyens et/ou équipements mis à disposition.

Pour le cas d’un ERP rendu accessible et ayant déposé une attestation, il suffit de préciser : « toutes les prestations offertes dans mon établissement sont accessibles aux personnes handicapées quel que soit leur handicap ».

Pour les autres, signaler les points qui ne sont pas encore accessibles ou qui sont sous dérogation en précisant notamment :

  • la date d’accessibilité prévisionnelle en regard de la programmation des actions y afférentes prévues dans l’Ad’AP ;
  • la date prévisionnelle d’obtention d’une dérogation envisagée dans le cadre de la mise en œuvre de l’Ad’AP.

Signaler les difficultés principales et/ou la possibilité d’une aide humaine

  • Pour les équipements préciser s’ils font l’objet d’une maintenance, si le personnel est formé à l’utilisation de ces derniers, les modalités d’utilisations et éventuellement les notices ou mode d’emploi, etc.
  • Les informations relatives à la formation du personnel en matière de sensibilisation et/ou de formation à l’accueil des personnes handicapées ainsi qu’à l’utilisation des équipements d’accessibilité.

Pour les ERP les plus importants, notamment ceux pouvant accueillir plus de 200 personnes et donc soumis à une obligation de formation :

  • le type d’action de formation mise en place annuellement. L’attestation est signée par l’employeur et accompagnée des justificatifs de formation.

Pour les ERP de 5e catégorie :

  • la sensibilisation à minima des personnels en contact avec le public via la connaissance de la plaquette d’aide à l’accueil des personnes handicapées

Le personnel d’accueil doit être capable d’informer les usagers des modalités d’accessibilité aux différentes prestations de l’établissement.

 

Section 3 : Les pièces administratives

Un petit rappel de notre précédant article qui avait clairement détaillé chaque point et qui vous fournis les liens vous permettant de vous procurer chaque justificatif

Point commun pour tous les ERP

  • 1° Lorsque l’établissement est nouvellement construit, l’attestation prévue par l’article L. 111-7-4 après achèvement des travaux ; c’est-à-dire l’attestation de conformité aux règles d’accessibilité qui doit vous être remise par un contrôleur technique (ou un architecte indépendant), elle doit être jointe à la Déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux

 

  • 2° Lorsque l’établissement est conforme aux règles d’accessibilité au 31 décembre 2014, l’attestation d’accessibilité prévue à l’article R. 111-19-33 ; Voici un lien vous permettant de savoir comment obtenir cette attestation d’accessibilité

 

  • 3° Lorsque l’établissement fait l’objet d’un agenda d’accessibilité programmée conformément aux articles R. 111-19-31 à R. 111-19-47, le calendrier de la mise en accessibilité de l’établissement ; cet agenda vous est délivré par l’Ad’Ap.
    Initialement, l’Ad’AP devait être déposé avant le 27 septembre 2015, mais il est toujours possible de le faire auprès de l’autorité compétente (mairie ou préfecture) en justifiant le retard. Voici le lien explicatif pour une demande d’Ad’Ap

 

  • 4° Lorsque l’établissement fait l’objet d’un agenda d’accessibilité programmée comportant plus d’une période, le bilan des travaux et des autres actions de mise en accessibilité réalisés à la moitié de la durée de l’agenda, prévu à l’article D. 111-19-45 ; Via ce lien vers le point de situation à 1 an vous pourrez trouver tous les formulaires ainsi que toutes les informations nécessaires. Pour vous guider il existe un tutoriel vous aidant à remplir le questionnaire.

 

  • 5° Lorsque l’établissement fait l’objet d’un agenda d’accessibilité programmée et à l’achèvement de celui-ci, l’attestation d’achèvement prévue à l’article D. 111-19-46 ; Voici comment rédiger et transmettre votre Attestation d’achèvement (Descendre jusqu’au titre « Les attestations d’achèvement de travaux »)

 

  • 6° En cas d’impossibilité de mise en accessibilité, les arrêtés préfectoraux accordant les dérogations aux règles d’accessibilité mentionnées à l’article R. 111-19-10 ; Voici les démarches (Onglet « Dérogations »)

 

  • 7° Lorsque l’établissement a fait l’objet d’une autorisation de construire, d’aménager ou de modifier un établissement recevant du public, la notice d’accessibilité prévue à l’article D. 111-19-18 ; La notice d’accessibilité est délivrée par votre département et doit être complété par le concepteur (architecte, maître d’ouvrage, artisan, exploitant, voire propriétaire lui-même…). Voici le lien pour les communes de la Vienne.

Pour les établissements recevant du public de la 1ère à la 4ème catégorie

En plus des éléments mentionnés précédemment, le registre public d’accessibilité devra contenir :

  • Une attestation signée et mise à jour annuellement par l’employeur décrivant les actions de formation des personnels chargés de l’accueil des personnes handicapées
  • Les justificatifs de ces actions. (Attestation de fin de formation, diplôme etc.)

Lorsque le personnel chargé de l’accueil des personnes handicapées est affecté à plusieurs établissements, cette attestation peut être réalisée pour l’ensemble des établissements concernés

 

Section 4 : La plaquette « Bien accueillir les personnes handicapées »

 

Le document d’aide à l’accueil des personnes handicapées à destination du personnel en contact avec le public élaboré par le ministre en charge de la construction. Voici le lien vers le guide d’accueil.

 

Et voilà votre registre est complet…

 

N.B. : Si toute fois vous avez besoin de plus amples détails ou information, tous ce que nous avons détaillés nous ne l’avons pas inventé, nous vous avons simplement facilité la tâche en s’appuyant et en synthétisant le document du ministère :

Guide d’aide à la constitution pour les établissements recevant du public

Alors n’hésitez pas à vous y référer en cas de besoin ou même à nous contacter pour des précisions.

Nous rappelons que pour les personnes ne souhaitant pas passer du temps à confectionner leur registre, nous vous en proposons aussi à la vente à un prix très raisonnable.

 

Récapitulatif des liens utiles :

 

 

Copyright aos 2017 ©

ParAOS

Le registre d’accessibilité

À partir du 30 septembre 2017, un registre public d’accessibilité sera mis à disposition dans les établissements recevant du public (ERP). Le registre public d’accessibilité sera consultable par le public sur place au principal point d’accueil accessible de l’établissement, éventuellement sous forme dématérialisée (à titre alternatif, il sera mis en ligne sur un site internet).

Qu’est-ce qu’un registre d’accessibilité ? Qui est concerné et que contient-il ? Quelles sont les obligations ?

 

1) Qu’est-ce que le registre d’accessibilité ?

 

C’est un registre qui doit mentionner les dispositions prises pour permettre à tous, notamment aux personnes handicapées, quel que soit leur handicap, de bénéficier des prestations en vue desquelles l’établissement a été conçu. L’information doit être diffusée par des moyens adaptés aux différents handicaps. Ainsi en a décidé le décret n° 2017-431 du 28 mars 2017 publié le 30 mars au Journal officiel (Lien vers le décret)

Il doit faire état :

  • D’une information complète des prestations proposées dans l’établissement.
  • De la liste des pièces administratives et techniques relatives à l’accessibilitédes personnes souffrant de handicap au sein de l’établissement.
  • De la description et les justificatifs des actions de formation des personnels chargés de l’accueil des personnes handicapées.

 

2) Qui est concerné et que contient-il ?

Source Légifrance et site gouvernementaux

 

Sont concernés par le registre de sécurité tous les établissements recevant du public (ERP), neufs et situés dans un cadre bâti existant. Le contenu ainsi que les obligations sont globalement les mêmes pour tous les établissements excepté pour les établissements de catégorie 1 à 4 qui devront fournir certains éléments en plus.

 

  • Point commun pour tous les ERP

 

Selon l’arrêté du 19 avril 2017 fixant le contenu et les modalités de diffusion et de mise à jour du registre public d’accessibilité pour tous les établissements recevant du public, toute catégorie confondue, le registre d’accessibilité devra contenir les 9 points suivants ou les copies de celles-ci :

  • 1° Lorsque l’établissement est nouvellement construit, l’attestation prévue par l’article L. 111-7-4 après achèvement des travaux ; c’est-à-dire l’attestation de conformité aux règles d’accessibilité qui doit vous être remise par un contrôleur technique (ou un architecte indépendant), elle doit être jointe à la Déclaration attestant l’achèvement et la conformité des travaux

 

  • 2° Lorsque l’établissement est conforme aux règles d’accessibilité au 31 décembre 2014, l’attestation d’accessibilité prévue à l’article R. 111-19-33 ; Voici un lien vous permettant de savoir comment obtenir cette attestation http://lesadap.fr/attestation-daccessibilite-2/

 

  • 3° Lorsque l’établissement fait l’objet d’un agenda d’accessibilité programmée conformément aux articles R. 111-19-31 à R. 111-19-47, le calendrier de la mise en accessibilité de l’établissement ; cet agenda vous est délivré par l’Ad’Ap.
    Initialement, l’Ad’AP devait être déposé avant le 27 septembre 2015, mais il est toujours possible de le faire auprès de l’autorité compétente (mairie ou préfecture) en justifiant le retard. Voici le lien explicatif pour une demande d’Ad’Ap

 

  • 4° Lorsque l’établissement fait l’objet d’un agenda d’accessibilité programmée comportant plus d’une période, le bilan des travaux et des autres actions de mise en accessibilité réalisés à la moitié de la durée de l’agenda, prévu à l’article D. 111-19-45 ; Via ce lien vers le point de situation à 1 an vous pourrez trouver tous les formulaires ainsi que toutes les informations nécessaires. Pour vous guider il existe un tutoriel vous aidant à remplir le questionnaire.

 

  • 5° Lorsque l’établissement fait l’objet d’un agenda d’accessibilité programmée et à l’achèvement de celui-ci, l’attestation d’achèvement prévue à l’article D. 111-19-46 ; Voici comment rédiger et transmettre votre Attestation d’achèvement (Descendre jusqu’au titre « Les attestations d’achèvement de travaux »)

 

  • 6° En cas d’impossibilité de mise en accessibilité, les arrêtés préfectoraux accordant les dérogations aux règles d’accessibilité mentionnées à l’article R. 111-19-10 ; Voici les démarches (Onglet « Dérogations »)

 

  • 7° Lorsque l’établissement a fait l’objet d’une autorisation de construire, d’aménager ou de modifier un établissement recevant du public, la notice d’accessibilité prévue à l’article D. 111-19-18 ; La notice d’accessibilité est délivrée par votre département et doit être complété par le concepteur (architecte, maître d’ouvrage, artisan, exploitant, voire propriétaire lui-même…). Voici le lien pour les communes de la Vienne.

 

  • 8° Le document d’aide à l’accueil des personnes handicapées à destination du personnel en contact avec le public élaboré par le ministre en charge de la construction ; Voici le lien vers le guide d’accueil.

 

  • 9° Les modalités de maintenance des équipements d’accessibilité tels que les ascenseurs, élévateurs et rampes amovibles automatiques. (Contrat de maintenance, planning de maintenance etc.)

 

Le personnel d’accueil doit être capable d’informer les usagers des modalités d’accessibilité aux différentes prestations de l’établissement.

 

  • Pour les établissements recevant du public de la 1ère à la 4ème catégorie

En plus des éléments mentionnés précédemment, le registre public d’accessibilité devra contenir :

  • Une attestation signée et mise à jour annuellement par l’employeur décrivant les actions de formation des personnels chargés de l’accueil des personnes handicapées
  • Les justificatifsde ces actions. (Attestation de fin de formation, diplôme etc.)

 

Lorsque le personnel chargé de l’accueil des personnes handicapées est affecté à plusieurs établissements, cette attestation peut être réalisée pour l’ensemble des établissements concernés

 

En bref :

  • Un registre d’accessibilité est obligatoire et ce dès le 30 Septembre 2017
  • Un registre d’accessibilité est destiné au public et doit être tenu à disposition à l’accueil ou par voie dématérialisé (sur tablette a l’accueil ou sur le site internet)
  • Il doit contenir toutes les attestations d’accessibilité et de conformité
  • Il doit permettre au personnel en charge de l’accueil d’informer convenablement les visiteurs des modalités d’accès
  • Il doit permettre aux visiteurs de savoir clairement ce qui leur est accessible ou non et quelles sont les infrastructures mise en place ainsi que celles à venir.

 

Liens utiles :

 

Copyright aos 2017 ©